personnes avec des casques de réalité virtuelle

Technologies immersives : domaines d’application, freins et clés de succès

Technologies immersives & communication de marque

A la recherche d’une agence spécialisée dans le marketing immersif  ?
Vous n’avez pas le temps de lire tout ça, alors contactez-nous directement.

Nous revoilà avec un deuxième article dédié à la tendance du marketing immersif dans les stratégies de marques. Comme nous avons pu le voir dans notre précédent écritl’immersion répond à un besoin croissant des consommateurs de vivre des expériences émotionnelles fortes et engageantes. Les enjeux du capital “attention” sont plus que nécessaires aujourd’hui dans les stratégies de communication. Les technologies immersives permettent donc de se démarquer tout en améliorant son image de marque.

Dans ce nouvel article, découvrez les domaines d’applications dans lesquels les marques actionnent ce levier marketing. Puis en tant que professionnels du marketing, nous vous donnons nos conseils à appliquer pour une expérience immersive réussie. Mais également les limites et les freins à prendre en compte.

Pour finir, nous nous interrogerons quant à  la nécessité ou non de l’intégration de différentes technologies dans la création d’univers immersifs de marque.

Bonne lecture !

Les domaines d’application des expériences immersives de marques

Les technologies immersives peuvent être utilisées dans divers domaines. Que ce soit de manière occasionnelle ou de façon plus pérenne, toutes ces expériences partagent cette volonté de proposer un contenu de marque exclusif. En effet, divers intérêts découlent de ces leviers de marque. Tout d’abord, c’est une manière de créer de la préférence et de la notoriété auprès du grand public. De plus, cela permet aux marques se sortir des sentiers battus de ce qui se fait généralement en termes de communication. Et surtout cela permet de faire de la publicité sans donner l’impression d’en faire.

Pour en savoir plus sur les domaines d’applications du marketing immersif, nous vous proposons de vous référer à nos différents articles dédiés où de nombreux projets de marques sont illustrés.

Expériences retail in-store

Côté Retail, la technologie suscite la curiosité. Dans l’objectif final d’augmenter les visites et ventes in-store, les marques créent des lieux de vie où la sensation et l’émotion prime sur l’acte d’achat.

Pop-up store, flagship, magasins connectés, toutes essaient d’innover. Car l’acte d’achat est bel et bien devenu un divertissement à part entière. En effet, le client souhaite avant tout se faire plaisir. Consommer simplement ne l’intéresse plus (le E-commerce s’en charge). Il faut lui apporter de la plus-value dans son parcours d’achat !

L’événementiel 

L’évènementiel peut être un bon moyen de faire parler de soi autour d’un lancement de produit ou d’un concept auprès du grand public. Street Marketing, salons, road show… tout type d’évènement se prête à la création d’expériences immersives, pourvus que ces dernières soient en cohérence avec l’identité et le positionnement de la marque. De plus, l’animation autour de ces technologies immersives crée la bonne émulsion pour la réussite de l’événement. La Mob a d’ailleurs saisi le potentiel de ces nouvelles technologies immersives pour créér l’engouement autour de  son anniversaire pour les 10 ans de l’entreprise.

L’artketing immersif

Enfin, les marques s’intéressent également au domaine de l’art et créent des œuvres immersives artistiques innovantes et sensationnelles. On parle donc d’Artketing immersif. Ce sont généralement les marques premium qui s’aventurent sur des terrains purement artistiques, de manière à valoriser leur image et accroître leur désirabilité. De plus, il est évident de préciser que ces expériences demandent des investissements beaucoup plus importants. Cependant, le terme d’Arketing digital illustre parfaitement cette volonté pour les entreprises de créer des expériences toujours plus sensationnelles et fascinantes, tout en touchant la sensibilité artistique du consommateur, grâce aux technologies immersives.

Toutes les expériences immersives partagent généralement un aspect évènementiel très fort et un storyliving puissant.

Facteurs clés de succès du marketing immersif.

Ces différents projets de marque permettent de dégager les clés du succès de ces expériences et technologies immersives. Activer une stratégie de marketing immersif n’est pas chose aisée et demande un investissement financier important. Il ne s’agit pas de faire de l’immersion pour faire de l’immersion. Pour assurer la réussite de cette activation, comme dans toute stratégie, il faut se poser les bonnes questions.

BESOINS DE LA CIBLE

Tout d’abord, il est important de questionner le besoin de la cible. Quelle va être la plus-value de l’immersif sur mon expérience client ? Quel rôle vais-je donner à mon consommateur ? Mon expérience a-t-elle pour intention de faire changer son comportement ? Lui faire vivre une expérience sensationnelle ? Il est important d’estimer le coût et le gain de l’expérience immersive. Par exemple, si elle permet de s’immerger dans le pôle nord au milieu des pingouins, alors que l’expédition coûte chère et n’est pas donnée à tout le monde, cela va apporter de la plus-value au projet et va alors intéresser le consommateur.

LA PRÉSENCE

De plus, l’expérience doit créer de la présence. Par ce mot, on entend qu’elle doit donner le sentiment de vivre une expérience réelle dans un univers fictif. Plus l’expérience sera de qualité, plus le spectateur oubliera les intermédiaires à l’immersion, c’est-à-dire les technologies immersives comme les casques, lunettes…

 

Et c’est à partir du moment où le cerveau ne fera plus cette différence que l’immersion sera totale et les émotions garanties !
femme réalisant une visite virtuelle en 360

LA COHÉRENCE

Il est également nécessaire de prêter une attention particulière à la cohérence de l’expérience, intrinsèquement mais aussi par rapport à la marque. La cohérence doit être perçue à tous les niveaux : narratif, scénographique, sensoriel, sonore… Sans cela, il y a un risque d’émersion, voire de rejet de la part du consommateur.

De plus, si la dissonance est trop forte, il est possible de ressentir des sensations de malaises. Ce « Motion Sickness » est très fréquent notamment dans les expériences en réalité virtuelle. D’où l’importance de faire attention à tous les détails.

LA CRÉATION D’EXPÉRIENCES POLYSENSORIELLES

Les projets présentés dans les divers articles montrent également l’importance de créer des expériences polysensorielles. La vue doit être accompagnée par d’autres sens pour une immersion encore plus poussée. Il peut s’agir d’actionner l’odorat (exemple le champ de lavande avec son odeur), l’ouïe (pour se couper du monde extérieur et s’immerger dans un univers sonore) …

Enfin, il est tout à fait possible d’intégrer également le goût et le toucher. Plus de sens seront mis en éveil, plus la frontière entre le virtuel et le réel s’effacera. Mais attention à toujours assurer une cohérence entre l’image et les sens. Il faut toujours de se poser la question de la plus-value de ces stimulis. Ces derniers peuvent se présenter comme des indices pour guider le participant dans son expérience. Par exemple, si un son provient de la droite, naturellement nous allons porter notre attention de ce côté.

La narration au cœur de l’expérience

De plus, on ne répètera jamais assez l’importance et la nécessité de la narration. Ce dernier est LE point essentiel de l’immersion. C’est l’histoire qui va permettre au participant d’y croire et de se laisser emporter dans l’univers de la marque.

Tout doit passer par les émotions. Plus un scénario impactera les émotions du participant, plus l’expérience sera réussie. Mais il faut tout de même faire attention à la submersion : trop d’émotions tue l’expérience. Par ailleurs, il ne faut pas nécessairement que la narration soit explicitée mais bien faire en sorte de générer un imaginaire crédible.

LE + DE L’INTERACTIVITÉ

Enfin, si la marque arrive, grâce aux technologies immersives, à rendre l’histoire interactive en permettant au spectateur de devenir acteur du fil narratif, cela sera un véritable plus ! Certes, ça complexifie la création et la conception du projet car il faut pouvoir imaginer les différentes alternatives possibles.

Pour finir, de manière générale, tout cela montre que les possibilités de narration sont infinies et que tout reste à imaginer pour se démarquer. Nous pensons que le meilleur reste à venir. Aux marques d’être proactives et créatives !

Et pour vous aider à vous démarquer, la Mobylette Jaune se tient à votre disposition pour imaginer un dispositif unique pour votre marque.

Limites et freins des technologies immersives

Les aspects à prendre en compte pour votre marque

Vous l’aurez donc compris, les entreprises sont friandes de ces nouvelles expériences pour arriver à créer du lien avec leurs clients. Cependant, il faut bien se rendre compte que tout cela comporte également des limites.

En effet, il y a tout de même deux facteurs de freins principaux qui empêchent la généralisation à l’ensemble du tissu économique. A savoir le coût de développement de ces infrastructures (souvent temporaires de surcroit !).  Et leur retour sur investissement.

Le coût de développement 

En effet, pour concevoir et produire des expériences immersives, il s’agit de mettre en lumière de nombreux spécialistes différents. Ces derniers représentent souvent un coût inabordable pour les « petites » entreprises. Seules les grandes marques peuvent se permettre d’innover dans ce domaine. Elles débloquent de plus en plus de budgets pour travailler leur image, sans attendre de chiffre d’affaire direct.

Le ROI

De plus, ce dernier point nous permet d’enchainer sur le deuxième frein : le retour sur investissement. Les expériences représentent de gros coûts avec un ROI souvent un peu flou. Comme expliqué précédemment, les marques jouent sur leur image, sur leur positionnement face à la concurrence. Mais également sur l’histoire qu’elles veulent conter ou faire vivre à leur public. Cependant, elles ne recherchent pas forcément un retour direct en termes de chiffre d’affaire et de ventes.

C’est donc la deuxième raison évidente pour laquelle les entreprises avec un budget plus serré, hésitent encore beaucoup à se lancer dans l’aventure du marketing immersif. Le ROI reste la plupart du temps assez imperceptible et assez difficilement quantifiable.

Plan sur une femme, expérience immersive lumineuse, marketing immersif

La technologie, prérequis à l’immersion ?

image d'un restaurant immersif rose en asie

A la mob, nous nous sommes posés la question de la nécessité ou non de l’intégration de nouvelles technologies dans la création d’univers immersifs de marque. En effet, de récents projets immersifs montrent que des trames narratives et scénographiques atypiques suffisent à créer des ambiances émotionnelles.

Prenons l’exemple des escapes games, des restaurants, expositions d’arts et pièces de théâtres immersives, des musées instagrammables… Ces nombreuses expérimentations réalisées autour du monde prouvent que la technologie n’est pas un prérequis à l’immersion.

Jules Guillemet, créateur de projets artistiques immersifs cite dans un article de l’ADN dédié aux théâtres immersifs :

« Les gens en ont marre du numérique et du virtuel. Ils veulent vivre des histoires dans la vraie vie, dont ils sont les héros, poursuit Jules. Il y a ce désir de ne plus être spectateur, de ne plus être simplement passif face à des flux «débilisants» »

« Nous vivons dans une société boostée à la «gamification» et sommes nous-mêmes des créateurs de contenus quotidiens. Pour moi, le théâtre immersif s’inscrit dans ce contexte. La recherche de l’expérience, du voyage… les jeunes générations sont très tôt confrontées à la diversité du monde. Elles voyagent et sont plus aventureuses. Le théâtre immersif s’apparente à cela.»

Théâtre immersif de la prophetie del coco
Ces nouvelles pratiques et tendances immersives séduisent les spectateurs désireux de déconnexion et d’authenticité. Ces aventures in real life, sans technologies, vont probablement se généraliser, ce qui contraindra les marques à redoubler de créativité pour se distinguer.

Conclusion sur les technologies immersives

Les avancées technologiques et digitales dans le marketing immersif s’accélèrent à une vitesse phénoménale. D’où l’importance de rester en veille. Et se positionner rapidement sur ces nouvelles vagues technologiques afin de proposer aux clients des stratégies toujours plus innovantes. En effet, la concurrence est de plus en plus rude et ce sont les premiers qui arriveront à se positionner qui pérenniseront sur l’avenir.

A la Mobylette Jaune, c’est une problématique dont nous avons conscience. C’est pourquoi, nous tentons au quotidien de convaincre nos clients de se lancer dans l’océan vaste des expériences immersives.

Le marketing immersif by La Mob.   LOGO_lamob_full_2

Le studio immersif de la Mobylette Jaune est un véritable petit laboratoire. Un concentré de technologies et une synthèse parfaite de toutes nos passions. Nous vous proposons, depuis près de 15 ans, des solutions innovantes et performantes grâce à notre Studio Digital et notre Studio Audiovisuel. Aujourd’hui le Studio immersif est la suite logique pour répondre au mieux à vos besoins.

Né de la convergence de l’ensemble de nos savoir-faire, le Studio immersif est à votre disposition pour la conception et la réalisation de contenus immersifs époustouflants… En effet, nous réalisons des expériences immersives sur-mesure pour les adapter parfaitement à vos attentes. Que ce soit une simple vidéo 360°, du mapping vidéo ou encore une visite virtuelle de vos infrastructures, nous apportons grand soin à la qualité de l’expérience utilisateur.

C’est pourquoi nous concevons pour vous l’effet Whaou qu’il manque à votre communication

Alors n’hésitez pas à nous contacter ou découvrir nos projets immersifs !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *