Suivez cette Mobylette...

Réalité virtuelle : les domaines d’application

La Mobylette Jaune / Réalité Virtuelle  / expérience immersive  / Réalité virtuelle : les domaines d’application
Réalité virtuelle

Réalité virtuelle : les domaines d’application

La démocratisation de la réalité virtuelle dans toutes les disciplines

De nos jours, la réalité virtuelle ne cesse de nous impressionner par sa capacité à s’étendre à toutes les disciplines. La culture, l’éducation, la science, le tourisme, la miliaire, le sport…autant de domaines variés qui s’éloignent de sa fonction première qu’est le divertissement.
Le potentiel de la réalité virtuelle est en perpétuelle évolution, venant bouleverser considérablement notre quotidien.
Dans ce nouvel article, nous nous pencherons sur 4 domaines spécifiques dans lesquels la réalité virtuelle tend à s’imposer de plus en plus :
 
Au sommaire :

 
Ceci n’est bien sûr par une liste exhaustive de tout ce que peut offrir ce nouveau média immersif ! Mais nous tiendrons à jour cet article avec de nouveaux exemples aussi souvent que possible.

 
 

 
 

Education : un nouvel outil d’apprentissage

Aujourd’hui, la réalité virtuelle est sur le point de révolutionner l’école. Il y 2 ans maintenant, Mark Zuckerberg, directeur du groupe Facebook, a annoncé sa volonté d’investir 10 millions de dollars dans le développement d’applications VR éducatives. En effet, la réalité virtuelle représente un outil au potentiel didactique très prometteur.
Quelque soit la matière : l’Histoire, les Sciences, la Géographie… ; ce nouveau média s’avère bien plus formateur que de simples livres imprimés.
 

Un vecteur source de motivation

Combien de fois avez-vous entendu votre enfant dire « Je n’ai pas envie d’aller à l’école… » ? Souvent considérée comme austère et fastidieuse, l’école ne semble pas être l’endroit le plus distrayant. Or les enfants aiment jouer. Grâce à la Réalité Virtuelle, il est maintenant possible de rendre l’éducation plus ludique en permettant aux jeunes d’apprendre tout en s’amusant.

Avec une immersion totale dans le cours grâce aux casques VR, fini les têtes tournées vers la fenêtre. Fascinés par l’environnement numérique qui les entoure, les élèves seront beaucoup attentifs et concentrés. Les millénaires étant nés avec les nouvelles technologies, cette méthode répond davantage à leur mode de vie, les captivant ainsi beaucoup plus que les cours classiques. De plus, tous les sens étant stimulés, la réalité virtuelle permet aux enfants de mieux mémoriser un cours. Par exemple, si l’application VR permet de découvrir le fonctionnement du corps humain, l’enfant retiendra plus facilement les détails que s’il était face à un schéma dessiné sur papier.

Les avis sont unanimes : la VR capte l’attention, suscite l’intérêt, facilite l’apprentissage et permet de gagner du temps par rapport aux méthodes éducatives classiques. Mais attention, la pédagogie des leçons ne serait pas totalement transformée mais bien modernisée au profit de tous.
 

Exemples d’applications éducatives VR

Aujourd’hui, de nombreuses applications VR sont disponibles à destination des élèves. En voici quelques exemples :
 

Histoire et Géographie

Acropolis VR Pour les cours d’Histoire, il est possible de s’immerger au sein de sites historiques endommagés ou disparus grâce à des reconstitutions virtuelles comme la Rome d’il y a 2000 ans. Mais également de se plonger au cœur d’évènements historiques comme le débarquement allié en Normandie. Unimersiv, créateur d’applications VR éducatives a imaginé la visite en VR de Stonehenge, le Titanic, l’Acropolis d’Athènes…

Côté Géographie, grâce à l’application Google Earth VR, les élèves ont désormais la possibilité de visiter la planète entière. Direction Manhattan, les Alpes, l’Amazonie ou encore Tokyo pour des visites insolites qui en émerveilleront plus d’un. Cet outil permet d’apporter le support visuel nécessaire à la compréhension d’un cours de géographie. Mais il permet également aux élèves de réaliser une « sortie scolaire » virtuelle. En effet, toutes les écoles n’ont pas les moyens financiers pour réaliser des voyages scolaires. La VR semble se présenter comme une solution alternative abordable.

 

Sciences

Cerveau VRPour les sciences, la VR regorge de multiples applications pour faire comprendre aux élèves les mécanismes scientifiques, parfois compliqué à saisir sur un simple manuel scolaire. L’application Star Chart permet, par exemple, d’explorer l’univers tout en apprenant davantage sur les constellations.
l’application InMind, quant à elle, propose un « voyage » au cœur du cerveau pour permettre de comprendre l’anatomie de cette partie du corps. Les neurones et le tissu cérébral n’ont jamais paru aussi réalistes.

 

L’art

Pour finir, l’art est aussi un domaine où l’art peut intervenir dans l’éducation. L’application Boulevard a imaginé la possibilité pour les élèves de visiter les plus grand musées d’art du monde, tout en interagissant avec les œuvres célèbres. Dans une société où nous sommes confrontés au problème de la démocratisation de l’art, la VR semble alors être une solution efficace pour faire découvrir et confronter les jeunes enfants au monde artistique.
Dans un précédent article, nous avons également abordé le sujet de l’art et des expériences immersives (à lire absolument pour faire du bien à vos yeux !).

 

Les limites de la réalité virtuelle dans l’éducation

La réalité virtuelle commence tout doucement à intégrer les salles de cours. Cependant, elle est loin de s’être démocratisé dans toutes les écoles. Seulement un nombre limité d’établissements se voient la possibilité et la chance d’acquérir ces nouvelles technologies au quotidien. C’est notamment le cas des établissements privés, qui possèdent assez de moyens financiers pour investir dans des casques VR. Car oui, cela représente un coût de mise en fonctionnement tout de même assez important. Google Cardboard a tenté de répondre à cette problématique de démocratisation en proposant ses casques en carton à destination du monde éducatif et des foyers modestes.

Bien que les expériences sur Cardboard ne sont pas exactement de la VR interactive mais plutôt du contenu 360°, les élèves peuvent tout de même se plonger dans des mondes immersifs et fascinants. Avec un prix de production relativement faible, les Lunettes Cardboard restent l’objet technologique le moins onéreux que l’on peut trouver sur le marché !
Google a alors lancé l’application Google Expeditions, un programme éducatif qui regroupe une centaines de contenus en 360°.
Finalement, le coût qui peut s’avérer le plus important est celui d’un bon smartphone. Cet appareil s’est ultra-démocratisé dans les pays développés. Cependant d’autres parties du monde rencontrent encore des réticences économiques à ce qu’il devienne un objet du quotidien.

Google n’a bien sûr pas l’intention de remplacer tous les bouquins scolaires. L’entreprise souhaite simplement apporter une complémentarité éducative qui pourrait davantage redonner envie aux enfants d’apprendre.

 

 
 

 
 

La formation de demain sera-t-elle en VR ?

Un engagement économique moindre

Après l’école, la suite logique amène à nous intéresser à la formation en réalité virtuelle. Nous savons tous que la formation coûte cher aux entreprises et qu’il est parfois difficile de re-créer certaines situations réelles en dehors du terrain. Par exemple : un jeune chirurgien à beau lire tous les bouquins scientifiques et observer ses collègues en action, rien ne re-créera la sensation réelle d’une salle d’opération. Les cours théoriques sont bien sûr utiles mais forcément insuffisant.
La réalité virtuelle se présente alors comme une alternative pour combler ce manque de pratique. Elle permet ainsi de simuler des situations délicates, rare et parfois chères à réaliser en vrai : tester les métiers en hauteur, apprendre à opérer, connaitre des boîtiers électriques…. Autant de situations reproductibles grâce à la VR.
 

Exemple de projets existants

Les formations VR se démocratisent de plus en plus. En voici quelques exemples :
Une start-up bordelaise SimforHealth a imaginé une formation médicale en VR. A destination des personnels hospitaliers, elle a pour but d’entraîner à la pratique chirurgicale afin qu’ils apprennent les bons gestes.
Jérôme Leleu, président de ce projet explique :

« Nous avons créé cette simulation avec Harvard Medical International afin d’enseigner les gestes aux internes qui peuvent être confrontés à ce genre de situation en service d’urgence ».

 

 
Autre exemple avec la société Thales, un des leaders mondiaux de l’équipement industriel à vocation aéronautique, militaire et spatial. Cette dernière a fait appel à Artefacto afin d’imaginer un système de formation dématérialisée. Il s’agit ici de former le personnel à la maintenance d’une armoire électrique installée dans des frégates militaires. En totale immersion, l’apprenti réalise un scénario de 20 étapes respectant la procédure habituelle.

 
Pôle Emploi a également saisi les opportunités de la réalité virtuelle en mettant en place des dispositifs afin de faire tester des métiers. En immergeant les demandeurs d’emploi dans différents lieux de travail, ces derniers découvrent de nouveaux métiers. Ils peuvent ainsi rapidement juger si ces derniers leur conviennent. La réalité virtuelle permet ici un véritable gain de temps dans l’orientation des candidats.

Le bilan à l’heure actuelle

Formation Pompiers VR Aujourd’hui, nous pouvons constater que la réalité virtuelle tend à s’introduire de plus en plus dans les formations d’entreprise. Quelque soit le secteur : industries, énergies, assurances, banques, télécoms, services tertiaires, etc… De nombreux logiciels de formation fleurissent. Sommes-nous en train d’assister à une nouvelle mini-révolution dans le monde professionnel ? La VR va-t-elle finir par remplacer la formation classique ?

Les plus grands spécialistes de la formation VR pensent que la réalité virtuelle remplacera les 2/3 de la formation en entreprise. Seulement 1/3 du budget sera consacré à la formation réelle. Mais tous s’accordent à dire également, qu’il est essentiel de garder ce tiers de formation réelle . La réalité virtuelle est vraiment utile dans 4 cas : Lorsque la formation est potentiellement dangereuse, lorsqu’elle coûte cher, lorsqu’elle est éloignée géographiquement, ou tout simplement lorsqu’elle est impossible dans le monde réel.

 
 

 
 

La réalité virtuelle : un outil d’aide au recrutement

Le recrutement est également un domaine pour lequel la réalité virtuelle peut jouer un rôle majeur. En effet, elle permet à la fois de tester des candidats lors d’entretiens d’embauches, les attirer lors de campagnes de recrutement mais elle représente également un outil d’entrainement à des entretiens. Détaillons ces différents points :
 

Test de réaction lors d’entretiens d’embauches

Le recrutement est une étape majeure pour l’entreprise. En effet, une erreur de candidat peut rapidement avoir d’importantes répercussions financières et organisationnelles. Pour remédier à cela, les recruteurs ont pour habitude de tester les candidats lors des entretiens (tests de personnalité, tests techniques…). La réalité virtuelle intervient désormais en complément de tous les autres tests.

Tout d’abord, lorsque ces derniers sont impossibles à reproduire dans un contexte habituel (dangerosité, coût…). Prenons l’exemple d’un recrutement pour un métier en hauteur (charpentier, grutier…). L’immersion au sein de l’environnement virtuel permettra rapidement de juger si le candidat n’a pas le vertige et est à l’aise avec le fait de travailler en hauteur.

De même, les candidats peuvent être amenés à répondre à des questions et résoudre des problèmes ou énigmes qui leur sont posés. Grâce à la VR, les recruteurs peuvent alors comprendre leurs capacités d’analyse d’une situation concrète, leurs manières de raisonner et de réagir face à une situation stressante. Leurs réactions sont alors une source d’information intéressante pour les embaucheur. Ils peuvent ainsi juger si le candidat peut correspondre ou non au poste.
 

Aide aux campagnes de recrutement

Dans un monde du travail où la concurrence fait rage, les entreprises cherchent toujours à recruter les meilleurs talents disponibles. Pour les convaincre de venir travailler pour eux, elles redoublent d’imagination et propose désormais des expériences en réalité virtuelle pour la valoriser.
On retrouve parmi leurs outils de communication, différents types d’expériences immersives. Il sera possible de projeter la personne dans son futur quotidien, découvrir les locaux, rencontrer les futurs collaborateurs… afin de le faire appréhender l’ambiance générale de l’entreprise. Ou bien, comme avec la formation évoquée auparavant, le recruteur pourra immerger le candidat dans son futur poste de travail en le faisant découvrir ses missions.

C’est notamment le cas dans le secteur militaire. Aux Etats-Unis, l’US Air Force, une organisation militaire a développé l’expérience « Air Force Special Ops : Nightfall ». Le but est de faire vivre aux utilisateurs une expérience unique en les immergeant directement dans des missions aériennes militaires à haut risques : saut en haute altitude, opérations de combat… Le « jeu » se termine avec la mention AirForce.com. Cela incite l’utilisateur à se renseigner davantage sur l’organisation si l’expérience lui a plu et pourquoi pas s’engager dans l’armée. Sur le même principe, l’Us Navy a vu ses demandes d’enrôlement augmenter de 126% suite un processus de recrutement en VR.

Passons maintenant du côté de l’Europe. Nos voisins Britanniques ont, eux aussi, saisi l’opportunité de la VR pour recruter avec succès. Ils ont imaginé 4 expériences ludiques :

  • Piloter un tank dans la magnifique plaine britannique de Salisbury.
  • Grimper dans la montagne galloise de Grib Goch.
  • Sauter en parachute.
  • Ou même participer à un exercice de combat.

Ces dernières avaient pour vocation de faire changer l’opinion de potentielles recrues. Tout en les incitant bien sûr à s’engager dans l’armée. Cette campagne leur a valu une augmentation de 66% de demandes de recrutement.

 

Entrainement entretien d’embauche

Pour finir,  il est désormais possible de s’entrainer à un entretien d’embauche. Vous pouvez simuler une vraie rencontre avec un recruteur. C’est une idée de Pôle emploi, qui, début 2018, a adapté son simulateur « Mon entretien d’embauche » en version réalité virtuelle.
La simulation est totalement personnalisable. Il est possible de choisir l’annonce à laquelle vous souhaitez postuler. Vous créez ensuite votre CV « numérique »… Puis la simulation commence ! On vous en dit pas plus, on vous laisse découvrir la vidéo ci-dessous.

 
 

 
 

Quand la VR révolutionne la médecine

Comme nous avons pu le voir, le champ des possibles de la réalité virtuelle est énorme. Mais il est encore plus impressionnant dans le domaine de la médecine. Qu’il s’agisse de soin, de thérapies, de diagnostic ou de traitements. La VR semble devenir un outil essentiel. Il est de plus en plus présent dans les hôpitaux et les centres de soins. Nous n’allons pas couvrir toutes les possibilités d’utilisation de la VR. Cependant, nous allons vous exposer quelques points qui nous semblent pertinents.
 

Soigner les troubles psychiques

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée pour accompagner les thérapies « conventionnelles ». Elle permet de traiter plus efficacement des patients souffrant d’anxiété, de nervosité ou de phobies. La claustrophobie et l’acrophobie sont les cas les plus courants. Sachant qu’il est possible de choisir l’environnement dans le casque. Les patients se retrouvent donc confrontés à leur plus grandes peurs. Mais cette fois-ci, c’est sans danger. Cela les aide à se contrôler et maîtriser leurs émotions. Des études ont prouvé que ces programmes étaient beaucoup plus efficaces qu’un traitement psychologique classique.

Egalement, la réalité virtuelle peut aider à lutter contre des douleurs physique ou psychologique. Les médecins immergent les patients dans des mondes imaginaires afin de les faire oublier la réalité de leur quotidien et par conséquent oublier partiellement leur mal-être. La réalité virtuelle devient alors une alternative aux médicaments. C’est notamment le cas de l’application Bliss qui se présente comme un outil de relaxation. Elle détourne l’attention lors de moments anxiogènes ou stressants comme une opération chirurgicale.

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, nous vous proposons de découvrir ce livre:
« Se libérer des troubles anxieux par la réalité virtuelle »
de Eric Malbos, Rodolphe Oppenheimer et Christophe Lançon.
Disponible sur Google Books
 

Soigner les addictions et les dépendances

Des études ont montré également les bienfaits de la réalité virtuelle pour lutter contre les dépendances. Drogue, alcool, tabac…chaque jour, les chercheurs mettent au point des programmes de désintoxication afin d’aider les patients à vaincre leurs addictions. En chine, une étude a été menée sur 1008 personnes dépendantes à la méthamphétamine (drogue très addictive). Le bilan a montré que le traitement par la VR a été jugé efficace à 67,3% et que le taux de sevrage s’est élevé à 37%.

Le programme été composé de trois vidéos de 20 minutes. La première consistait à plonger le patient au cœur de son addiction. Il est entourés de toxicomanes dans un hôtel. Il entend des briquets et des cristaux de méthamphétamine brûler dans des pipes en verre. La deuxième étape consistait à reproduire les hallucinations liées au manque de la substance. Ils retrouvent alors la sensation d’être enfermé dans un sac. Ou bien encore celle d’être rongé par des vers… Pour terminer, le patient se retrouve plongé au cœur d’un repas de famille. Il lui signifie ainsi le retour à la vie normale. Ces différentes étapes montrent comment associer une addiction à une sensation de dégoût.
 

Redonner le sourire à des personnes âgées

Nous sommes tous angoissés à l’idée d’arriver en fin de vie, sans avoir pu accomplir ses rêves. C’est le cas de beaucoup de personnes âgées qui sont rongés de regrets.
Et s’il était possible de réaliser ses dernières volontés avant de quitter ce monde ? Grâce aux nouvelles technologies, c’est désormais le cas !
Dans les centres de soins, les médecins proposent à leur patients de vivre un dernier rêve ou un dernier souhait. S’évader dans un lieu, vivre une expérience jamais tentée… Des sociétés telles que Rendever ou BuildVR imaginent des applications permettant d’améliorer le bien être des personnes âgées.
 
Marc Pascal, co-fondateur de BuildVR nous partage l’expérience qu’il a ressenti lorsqu’un vieil Italien avait fondu en larmes après son expérience en réalité virtuelle.

« Il avait abandonné tout espoir de retourner un jour à Venise et il venait de se rappeler des sensations qu’on éprouve sur une gondole. Il nous a demandé quand il pourrait renouveler l’expérience. »

 

 
Dennis Lally, co-fondateur et PDG de Rendever nous explique :

« La conception de réalité virtuelle pour personnes âgées a quelque chose d’unique, aussi bien dans le logiciel que dans le contenu. Elle a tendance à couper le visiteur du monde réel, mais grâce à notre logiciel, nous la transformons en expérience collective. Nous avons travaillé avec un individu souffrant de démence et éprouvant généralement des difficultés à s’exprimer. Nous l’avons transporté vers des endroits qu’il avait visité par le passé et il s’est mis à nous en raconter les histoires dans le moindre détail. »

Les patients en fin de vie ayant vécu cette expérience se sentent alors soulagés. Mais surtout heureux d’avoir pu réaliser une dernière volonté avant de nous quitter.
 

Aider les autistes à comprendre le monde qui les entoure

Avec 1% de la population atteinte de l’autisme, il semblait logique de faire intervenir la réalité virtuelle afin d’accompagner les malades. Même si la VR n’est pas le remède miracle pour faire disparaître la maladie, elle aide véritablement les patients à mieux comprendre et interpréter le monde qui les entoure.
Le système collaboratif Floreo permet aux enfants de développer des aptitudes afin qu’ils puissent apprendre à vivre en autonomie. On retrouvera différents ateliers leur permettant d’acquérir des compétences réelles. Par exemple établir de liens sociaux, ou apprendre à gérer une situation imprévue.

Using Virtual Reality to Help Kids with Autism

When their child with autism fell in love with a virtual reality headset, this family developed a program to help train his brain. Today, their software is being tested in classrooms – with amazing results. It's not science fiction – it's Superhuman. Follow us for more stories from the frontiers of medical innovation.

Gepostet von Superhuman am Dienstag, 12. Juni 2018

 
 

 
 

Utiliser la VR en communication

Vous l’aurez compris, la réalité virtuelle est en train de s’immiscer dans de très nombreux secteurs d’activités. La communication d’entreprise est donc logiquement un domaine où les nouveaux outils se développent également à grande vitesse. Marketing immersif, expériences immersives, catalogues produits interactifs, vidéos tutorielles 360°… les créatifs des agences de communication, à Lyon et partout ailleurs, s’amusent avec toutes les technologies à leur disposition !

Vous pouvez approfondir le sujet avec cet autre article sur les expériences immersives en communication.
Nous vous parlerons par exemple de l’utilisation de la réalité virtuelle dans l’évènementiel. De même, nous aborderons également le sujet de l’amélioration de l’expérience clients et plus globalement celui du marketing alternatif.
 
Enfin, peut-être que vous n’avez ni le temps, ni l’envie de vous renseigner sur tout ce monde virtuel ! Mais vous souhaitez tout de même doter votre entreprise de superbes outils en réalité virtuelle…
La solution est simple, et elle vous tend les bras ! CONTACTEZ LA MOBYLETTE JAUNE

La Mobylette Jaune jb@lamob.eu

La Mobylette Jaune , agence de communication à Lyon et Montréal, spécialisée dans le digital, vous propose ici un blog traitant de nombreux sujets qui nous passionnent sur l'ère numérique et ses particularités. Réalité virtuelle, expériences immersives, contenus web et vidéos, communication digitale globale, design et typographie, bref un contenu riche, varié, et vulgarisé pour comprendre les enjeux digitaux de votre communication.

No Comments
Post a Comment